- La Nation -

Histoire du quartier

cours-de-vincennesparis

Un peu d’histoire…

L’ancienne Place du Trône devait son nom au trône érigé le 26 août 1660 pour accueillir Louis XIV et sa jeune épouse Marie-Thérèse d’Autriche lors de leur entrée dans Paris.

Appelée Place du Trône-Renversé sous la Révolution lorsqu’on y érigea la guillotine.

Principales voies donnant sur la place : la rue du faubourg st Antoine, le boulevard Voltaire – l’avenue Philippe Auguste – le cours de Vincennes – l’avenue du bel Air et le boulevard Diderot.

En 1892, à l’occasion de l’inauguration du boulevard du Prince-Eugène (actuel boulevard Voltaire), la place est ornée d’un arc de triomphe, situé dans l’axe du Cours de Vincennes ainsi que d’une somptueuse fontaine, agrémentée de chevaux marins en bronze et surmontée d’une statue de la Victoire.

En 1880, elle prend son nom actuel de la Nation.

Au début du 20e  siècle, de nombreuses fêtes s’y déroulent: le dimanche, les habitants des faubourgs environnants viennent se divertir autour du kiosque à musique.

Jusqu’en 1964, la foire du trône déploie, autour de la fontaine, manèges, et attractions diverses.

Le bassin au centre de la place est orné d’un groupe en bronze représentant le Triomphe de la République en 1899 exécuté par sculpteur Aime Jules Dalou .

Le 20e arrondissement a été créé en 1860, sous le Second Empire, par le rattachement à Paris d’une partie de la commune de Belleville, comprenant l’ancien village de Ménilmontant, et de la commune de Charonne.

Il est situé sur la rive droite de la Seine. bordé au nord par le 19e arrondissement, à l’est par les communes des Lilas, de Bagnolet, de Montreuil et de Saint-Mandé, au sud par le 12e arrondissement, à l’ouest par le 11e.

Le quartier de Charonne est le dernier et 80e quartier administratif de Paris.

Il tient son nom d’un ancien village rattaché à Paris en 1860 par Napoléon III, dont le centre se trouvait au croisement de l’actuelle rue Saint-Blaise et de la rue de Bagnolet , le cimetière du Père-Lachaise, ouvert en 1804, se situait à l’époque sur le territoire de la commune de Charonne.

Les Colonnes du Trône : 

Barrière_du_Trône

La barrière du Trône était une barrière d’octroi de l’enceinte des Fermiers généraux installée sur l’actuelle avenue du Trône à proximité de la place de la Nation, ancienne place du Trône.

Construite en 1787 sur les plans de l’architecte Claude Nicolas Ledoux, elle comportait deux guérites encadrant une grille d’environ 60 mètres et servant de piédestal à deux colonnes de 28 mètres de haut.

À l’est, deux pavillons identiques abritaient les bureaux et logements des commis de l’octroi. En 1845, les colonnes furent surmontées de deux statues de 3,8 mètres de hauteur : Philippe Auguste sculpté par Auguste Dumont au sud (12e arrondissement) et Saint Louis par Antoine Étex au nord (11e arrondissement).

La barrière fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 24 avril 1907.

Les pavillons et les colonnes existent toujours sur l’avenue du Trône. Ils marquent l’accès au cours de Vincennes, à l’est de la place de la Nation.

Place de la Nation

Place de la Nation

Site réalisé par Nolan